Étiquette pour confiture : entre réglementation et séduction du consommateur

People hands holding, buying, choosing, comparing bottles of jam label in front of display shelves at supermarket or grocery store. Food shopping. Various products and consumer choices.

Les étiquettes des confitures revêtent une grande importance, étant soumises à une réglementation rigoureuse. Elles comportent des mentions obligatoires. De plus, les règles spécifiques aux confitures exigent que la désignation légale de vente inclue le nom du produit suivi de la liste des fruits utilisés, classés par ordre décroissant de quantité. Il est également essentiel de spécifier la quantité de fruits par 100 g de produit et de fournir la teneur totale en sucres, calculée en fonction du degré Brix à 20°C. 

Les impératifs sur les étiquettes des confitures

Comme tous les produits, la confiture doit inclure des mentions obligatoires sur son emballage conformément à la loi sur l’information du consommateur. Une étiquette pour les confitures doit contenir les mentions communes suivantes :

A lire en complément : Comment entretenir et prolonger la durée de vie de sa voiture ?

  • La dénomination légale de vente (accompagnée de la description du type de produit).
  • La date de durabilité maximale (DDM) ou la date limite de consommation (DLC).
  • Le numéro du lot.
  • Le nom / raison sociale et l’adresse du fabricant. En cas de conditionnement par un tiers, les coordonnées du prestataire d’emballage doivent être précisées avec la mention « emb. ».
  • La liste des ingrédients, présentés par ordre décroissant de quantité. Pour les fruits mentionnés sur l’emballage, la quantité utilisée doit être spécifiée (par exemple, la teneur en abricot pour la confiture d’abricot). Si la teneur résiduelle en anhydride sulfureux dépasse 10 mg/kg, cela doit être indiqué dans la liste des ingrédients.
  • Les allergènes, soit en les mentionnant séparément soit en les mettant en gras dans la liste des ingrédients.
  • Les conditions spécifiques de conservation (par exemple, à l’abri de la chaleur, dans un endroit sec, etc.).
  • Les informations nutritionnelles, incluant la valeur énergétique, les protéines, les glucides et les lipides.
  • La quantité nette du produit exprimée en grammes (ou kg) pour les confitures.

Concernant le visuel de l’emballage, il est interdit d’utiliser des images ou des représentations de fruits ne faisant pas partie de la composition de la confiture. Pour les fruits représentés et présents dans le produit, leur teneur doit être précisée.

Dispositions particulières pour les confitures

L’étiquetage réglementaire des confitures comporte plusieurs éléments essentiels. Tout d’abord, la désignation légale de vente doit inclure le nom du produit. Ce dernier est suivi de la liste des fruits utilisés. Ils sont rangés en fonction de leur proportion, de la plus élevée à la plus faible.

A lire également : Découvrez les secrets de gastronomie de l'Espagne : le Jambon ibérique Pata Negra bellota

En outre, la quantité de fruits utilisée par 100 g de produit doit être précisée clairement sur l’étiquette. De plus, la teneur totale en sucres doit être indiquée. Cette mesure est calculée en se basant sur le degré Brix, mesuré à 20°C. 

Pour garantir la conformité à la réglementation, ces informations spécifiques aux confitures et produits similaires doivent toutes apparaître dans un même champ visuel sur l’emballage.

En somme, les étiquettes des confitures sont essentielles pour informer et sécuriser les consommateurs. Les confitures ont des exigences spécifiques, incluant la liste des fruits utilisés. Ces directives, regroupées visuellement sur l’emballage, assurent la conformité et la transparence pour les producteurs et les consommateurs. Les étiquettes de confiture vont bien au-delà de l’esthétique, elles sont une garantie de qualité et de respect de la réglementation.